SEPTEMBRE 2003 (N° 11)

Sommaire

OLLE ! UN PRÉSIDENT HEUREUX A BARCELONE
CYRIL BAQUÉ, UN HOCKEYEUR EN AFRIQUE DU SUD
LA CCA (COMMISSION CENTRALE D’ARBITRAGE)
L’ÉCHO DU SIFFLET
AIE AIE AIE !! J’AIME PAS !
ENFIN DES NOUVELLES DE L’ILE DE LA RÉUNION
DU NOUVEAU A LA DTN
COUPE EUROPE FILLES - 16 À SIAULIAI (LITUANIE)
ÉCHOS EN VITESSE
LE CAMPO DE MADRID L'EMPORTE AU RACING
FESTIVAL MONDIAL DES JEUNES 2003
BARCELONE EN VITESSE
LISTE DES STAGIAIRES AU PÔLE CHATENAY 2004
LISTE DES STAGIAIRES DE WATTIGNIES 2004

COMMISSION D’ ARBITRAGE DE LA F.I.H.
CHANGEMENT DE CROSSE
RÈGLES DU HOCKEY EN SALLE
18 FILLES EN OR
BARCELONE : VUE PAR LES KINES
BARCELONE VUE PAR TECHNICIEN (R.A.)
ÉCHOS DE LA F.I .H.
LA CSN COMMUNIQUE
LA RECORDWOMAN DES SÉLECTIONS
VALENCIENNES CHAMPION DE FRANCE JUNIOR
BARCELONE VUE PAR P. POULENC
BARCELONE 2003 : PAR LA CAPITAINE
RENCONTRE FRANCO-ALLEMANDE

  Hockey Express est aussi en version PDF sur le site de la  Fédération  Française de Hockey
Grand Merci à Jean Danet et son équipe





OLLE ! UN PRÉSIDENT HEUREUX A BARCELONE

Pour mon premier déplacement officiel à l’étranger, quelle fête !!
Un nuage est passé lors des élections, au Board de la FEH, lorsque notre Président d’honneur, Georges Causse n’a pas été élu, alors que l’ont été les représentants de l’Espagne, de la Lituanie et du Danemark, quelle évolution !…
Mais les performances de nos équipes ont vite permis au sport de reprendre ses droits.
Dans le stade olympique, une parfaite organisation a réglé les compétitions masculines et féminines, ( 260 bénévoles étaient mobilisés ), des installations à la hauteur de ce que nous connaissons de nos amis espagnols et des matchs de haute tenue comme nous pouvions l’attendre.
Je ne pouvais espérer plus :
que de partager quelques instants de grande émotion au moment où la Marseillaise se fit entendre, sur le terrain et dans les tribunes, nos équipiers liés les uns aux autres par les bras faisaient bloc, face à une formidable présence espagnole,
pas moins non plus que de ressentir une immense fierté de voir nos françaises soudées et armées d’une farouche volonté de battre l’équipe russe pour la conquête de la huitième place.
Toutes et tous sont à placer dans les rangs de nos futurs conquérants aux plus hautes compétitions.
Je veux également insister sur le travail réalisé par les équipes médicales (aucun blessé) et terminer par l’équipe d’encadrement technique ; ils ont été suffisamment décriés pour leur rendre cet hommage d’avoir su emmener leurs équipes sur le podium de la Coupe du monde en salle, à la huitième nation européenne pour les dames, à la cinquième nation européenne pour les hommes.
Bravo à Pascal POULENC et chapeau à Bertrand REYNAUD  !
Quant au D.T.N. et à vos élus, ils ont beaucoup échangé entre eux et avec les représentants des autres nations.
Je fus fier de voir venir le Président de la Fédération hollandaise me serrer la main pour me dire " Au revoir " alors que quatre jours plus tôt, il ne m’avait pas dit " Bonjour ".
Yves Renaud



CYRIL BAQUÉ, UN HOCKEYEUR DES GIRONDINS EN AFRIQUE DU SUD, AU CAP

J’étais loin de penser, que le fait de pratiquer un sport connu pour ses 6000 licenciés, allait me permettre de m’insérer et de me fondre, en à peine 9 mois, dans un pays d’Afrique dont la capitale aurait pu s’appeler Madiba.
Cape Town et ses 4 millions d’habitants s’avère une péninsule exceptionnelle pour un joueur de hockey !
Imaginez : des écoles avec au moins 3 terrains gazon de hockey, des publicités pour des crosses dans le journal local, une quinzaine de clubs, universitaires et privés, qui se partagent toute la semaine un temple du hockey nommé Hartleyvalle, et ses 2 astros… Étonnant !!! Surtout pour un français qui avait l’habitude de faire 800 km pour jouer un match de hockey!! Ici les 3 a 5 équipes de haut niveau d’un même club s’affrontent dans 7 divisions. L’université de Cape Town, par exemple, aligne ainsi en D1, 2 équipes exclusivement composées d’étudiants. La D1 regroupe 8 clubs d’un niveau proche de la 1A Française, mais par contre beaucoup plus offensive, compte tenu qu’un bonus point est donné à chaque victoire de plus de 3 buts.
Je trouve un appartement et file directement au club de ma ville. Trois semaines plus tard je répond a une annonce dans le journal du Cap pour un premier job "Table View High School Hockey Coach First Team". Après 6 ans d’études et deux thèses sur le coaching sportif, me voila coach de hockey! Cela a du sens mais c’est plutôt inattendu!!!J’ai donc la chance de découvrir le système éducatif sud africain. Première surprise, les professeurs quelle que soit leur spécialité ont l’obligation de s’occuper d’une des nombreuses équipes sportives de leur école. Les meilleurs coachs sont ainsi ‘chassés’ par les écoles pour en premier lieu, coacher puis enseigner.
Et si personne n’est en mesure d’assurer la responsabilité, ils emploient un ‘expert’
Après un entretien jury en face de 4 personnes, je signe donc un vrai contrat de coach!! Il était temps, notre budget personnel s’effondrait, et la saison commençait dans 3 jours. Mon gardien m’annonce qu’il débute mais que l’école l’a inscrit a une ‘hockey clinic’…What? Me voila rassuré!! Je l’observe le lendemain, ébahi, s’entraîner avec 20 autres gardiens, pendant une demi-journée avec le gardien titulaire des springboks et 4 autres jeunes internationaux. Quand j’y repense, une demi journée et c’est aujourd’hui l’un des meilleurs gardien de sa ligue! 3 mois plus tard, c’est au tour de 3 de mes meilleurs joueurs de participer de nouveau a ce genre de stage. Dans un pays ou"l’empowerment" est dans tous les débats politiques, les internationaux, jeunes et confirmés, animent ainsi des ’clinics’ destinés aux joueurs en développement!!! Les écoles ou les clubs payent ainsi 30 euros par joueur pour un résultat marquant. C’est aussi bien pensé, les rencontres se passent au moment le plus important dans la vie d’un hockeyeur. Celui ou l’adolescent donne tout pour sa passion ou bien décide de faire autre chose. Un véritable transfert de motivation s’opère alors, entre internationaux et aspirants. Tout le monde est gagnant. Voila donc un vrai outil, facilement organisable et servant efficacement le développement et l’élévation du niveau du hockey national !!
Le hockey, en Afrique du Sud est donc vous l’avez compris, un sport extrêmement populaire. Il s’organise autour de 4 organismes en interaction, Un Board National, des Fédérations régionales, des High School, et des Clubs qui poursuivent un objectif commun : la pratique d’un sport d’intégration sociale au plus haut niveau.
Quel plaisir de pratiquer et même de faire partie des formateurs d’un sport aussi populaire que le Rugby et le Cricket!!!
J’ai été nommé coach ‘professionnel’ de ma propre équipe en cours de saison, suite au départ de l’entraîneur, décision sans doute légitimée par ma première expérience et les résultats obtenus.
Aujourd’hui, le hockey me permet en partie de prolonger mon séjour en Afrique du Sud, de m’intégrer, et de jouer en fait mon meilleur hockey. Au moment où ma saison se termine et que la votre commence, je voulais juste faire part de mon expérience, et en profiter pour remercier a mon tour mes premiers entraîneurs : Philippe Cremer (RIP), Jean Emile Gaboriaud, Philippe Levy, si vous saviez au moment ou….
  cyril.baque@caramail.com
 



LA CCA (Commission Centrale d'Arbitrage)

La CCA a pour membres Mrs Matthieu Gruson ( Président), Jean Paul Sabourin, Ludovic Delacroix, Richard Thompson et Charles Normand.
Ont officié cette saison au niveau international :
Claire Adenot ( région Rhône Alpes) à la Celtic Cup juniors filles à Dublin
Jérôme Francisque (Alpes Côte d’Azur) au Trophée Européen des -18 ans garçons Barcelone
Fabien Tornabene (Ile de France) au Trophée Européen des -16 ans garçons Barcelone
Pierre Hayat (Ile de France) à la Celtic Cup juniors garçons à Dublin
Valèrie Verbrugghe (Nord) à la Celtic Cup senior filles à Cardiff
Xavier Fenaert (Nord) à la Celtic Cup senior garçons à Cardiff
Mention spéciale à Nicolas Jouet (Nord) qui a arbitré la finale du Trophée européen -16 filles à Siauliai (Lituanie)
-Thomas Langle a représenté l’arbitrage français à Barcelone pour la coupe d’Europe des Nations Matthieu Gruson a arbitré la finale Inde-Pakistan en Pologne, à Gniedzo, au Tournoi des 6 Nations — 21 ans.
- Pour la seconde fois en x années (le premier sollicité fut Alain Renaud), La F.I.H. a invité Jean Paul Sabourin à suivre un stage de formation " d’Umpires Manager " à Amsterdam, à la fin du mois d’octobre 03. Hommage lui est donc rendu après une brillante carrière internationale terminée il y a peu.
- La CCA va très prochainement prendre contact avec les Présidents des Commissions Régionales d’Arbitrage.
- Réunion pour tous les arbitres de Nationale 1 Hommes et Dames le Samedi 27 septembre au Stade Français (Géo André) à 09 h 30 . Pour tout renseignement : Nicolas Bailleul à la FFH
01 44 69 33 69. Venez nombreux !!!

- Scoop sur l’arbitrage : Ludovic Delacroix va épouser le 18 octobre 2003, à Caen, Mademoiselle Delphine Cotigny. Félicitations.




NEW : L’ÉCHO DU SIFFLET

Nouveau concept, l’écho du sifflet parlera de l’arbitrage en hockey sur gazon à tous les niveaux. Aujourd’hui pour sa première interview EDS a choisi de rencontrer Mr Thomas Langle seul arbitre français de la coupe d’Europe des nations à Barcelone début septembre :

EDS : 1. Thomas, peux-tu te présenter en quelques mots?
TL : J ai 29 ans, j’habite à Paris où je suis commercial, je suis licencié au Racing Club de France

EDS : 2. Depuis quand arbitres-tu ?
TL : J ai commencé vers l’âge de 15 ans, alors que j’étais encore joueur dans ma catégorie d âge au RCF. Petit à petit, l’arbitrage a pris le pas sur le jeu et conseillé par mon frère Guillaume lui-même arbitre international, j ai commencé à arbitrer le championnat de France, d’abord des matchs féminins puis des matchs masculins. Je tiens d ailleurs à remercier Robert Lambert qui m’a beaucoup apporté a mes débuts en me poussant à arbitrer des matchs officiels.

EDS : 3. Parle-nous de ton expérience internationale :
TL : J ai reçu mon badge d’arbitre international en 1995, ma couronne en 2000. Il faut savoir que pour toute compétition internationale, que ce soit de clubs ou de nations, les arbitres sont supervisés et notés à la fois par le TD (le directeur du tournoi) et par l’umpire manager (le chef des arbitres). La couronne (physiquement représentée au dessus du badge sur le polo d’arbitre), est attribuée aux arbitres ayant acquis une expérience accrue des matches internationaux. La FIH possède une liste
d’arbitres susceptibles d’arbitrer la Coupe du Monde et les J.O., mais je n en fais pas partie !
(mais Thomas fait partie de la Promissing List pour être sur cette liste , ndlr)
Pour ma part, j ai officié entre autres à la Coupe d Europe des Nations 1995 à Dublin (Irlande), à la Coupe du Monde Junior a Hobart ( Australie) en 2001, et à cette Coupe d’Europe des Nations 2003 à Barcelone. Mon expérience se construit aussi lors de Coupes d Europe de Clubs chaque année.

EDS : 4. Justement, comment un arbitre se prépare-t-il à une compétition internationale?
TL : Physiquement d’abord, car le jeu est rapide! Et en arbitrant des matchs de préparation des équipes participantes. Sans oublier le championnat français qui, tous les dimanches, met l’arbitre face à de nouvelles situations et lui permet de progresser.

EDS : 5. Comment se passe un tournoi pour un arbitre?
TL : Les arbitres forment une équipe à part entière. Cette équipe est formée en général d’un arbitre par pays, de deux arbitres neutres (qui n appartiennent à aucune des nations présentes), et du manager des arbitres qui note les performances de chacun et fait les désignations au jour le jour en fonction de celles-ci. L ambiance est toujours très bonne entre nous, et l’arbitrage représente une formidable opportunité de rencontrer des personnes de culture très variées.

EDS : 6. Quels conseils donnerais-tu à un jeune arbitre qui souhaite se lancer ?
TL : D abord, de le faire sérieusement, en arbitrant en tenue : c est une marque de respect envers les joueurs, à quelque niveau que ce soit. Ensuite, de ne pas brûler les étapes : l’arbitrage s’apprend progressivement, sinon on peut rapidement être dégoûté! Enfin, d avoir l’esprit ouvert : l’arbitrage est un sport d’équipe, ou les plus expérimentés apportent aux autres, où il faut constamment avoir envie d apprendre. Sans oublier que l’arbitrage doit rester avant tout un plaisir!

EDS : 7. Enfin, que souhaites-tu pour cette saison 2003-2004 qui commence ?
TL : Que les joueurs nous procurent du beau jeu, dans le respect du fair-play, et qu ils soient convaincus que nous autres arbitres faisons tout en cela!

EDS : Merci à toi de nous avoir accordé cette interview et bons matchs !!!
Charles Normand


- Yolande Lanzas et Marc Knulle ont été promus au rang d’arbitres internationaux indoor par la FIH.

- Nicolas Chambet, Stéphane Jean, Mathias Castot et Jeremy Marais ont pris en main la CRA de Normandie.




AIE AIE AIE !! J’AIME PAS !

" Dommage que l'on soit obligé de suivre en direct les rencontres des bleus, sur les sites Internet des fédérations de leurs adversaires. "

Une fois encore on peut lire une petite phrase sympa à l'encontre de la fédé sur le site de
St Germain au demeurant superbe. " NDLR : dommage que l'on soit obligé de suivre en direct les rencontres des Bleus, sur les sites internet des fédérations de leurs adversaires ". Dommage en effet. Dommage qu'on soit si peu de licenciés en France, dommage qu'on ait pas de pognon à gaspiller à la fédé, dommage qu'on ait si peu d'arbitres, dommage qu’on fasse quelques erreurs... Dommage.

  Et après ? Le chœur des pleureuses excelle dans notre petit monde du hockey. Un qui tente de faire et cent qui critiquent. La critique c’est facile, et je le sais pour en avoir abusé. Un jour il faudra s’arrêter et, comme le font certains d'entre nous avoir le courage de passer de l'autre côté et retrousser ses manches pour tenter de faire quelque chose au service des autres et pas seulement de la bande de copains de son club. La tache est immense. Nous sommes ouverts à la critique qui nous fera progresser, pas à la stupidité qui décourage.
  Alors messieurs de St Germain comment fait-on pour mettre les images en direct sur notre site, combien ça coûte, qui paye et qui s'en occupe ? Vous oubliez un peu vite que la fédé c’est vous !
Jérôme Labbaye



ENFIN DES NOUVELLES DE L’ILE DE LA RÉUNION

Pour la première fois depuis 1994, les Réunionnais ont participé au tournoi international de la Fédération des Iles Seychelles. Neuf ans après leur dernier déplacement au pays des tortues, les Portois de l’USPG n’avaient pas droit à l’erreur et ils ne savaient pas encore qu’ils seraient attendus comme l’équipe à battre. Le premier match, les Réunionnais victimes d’un taux de réussite catastrophique au petit corner s’inclinent 0/1 devant Beau Vallon. Grosse déception. Pour le second match contre Anse Boileau, les Réunionnais se reprennent et l’emportent 4/2. La demi finale contre Plaisance sera de toute beauté et le champion des Seychelles concédera la défaite par 0/1.Malheureusement les espoirs d’emporter la médaille d’or disparaissaient devant Beau Vallon qui l’emportait par 2/0.
Le lendemain au Freedom Square de Victoria (Mahé) l’USPG Le Port battait la Sélection des Iles Seychelles. Jean Claude Futol, Président de l’USPG était ravi du déplacement de son équipe.
Une page entière du Quotidien de la Réunion était consacrée à ce tournoi aux îles Seychelles.



DU NOUVEAU A LA DTN


Dans le cadre de sa politique de formation et d'information des entraîneurs, la Direction Technique Nationale diffuse à partir de fin septembre une lettre d'information mensuelle pour les entraîneurs de hockey, ce dispositif vient en complément et fonctionnera en étroite synergie avec l'onglet coaching/entraînement du site internet de la FFH :
http://www.ffhockey.org/coaching_ent.htm 

 Cette lettre est disponible gratuitement par simple abonnement
en envoyant votre adresse mail à :
patrick.roult@jeunesse-sports.gouv.fr

HOCKEY EXPRESS A POUR BUT DE VOUS TENIR AU COURANT D' ÉVÈNEMENTS QUI VIENNENT

D' AVOIR LIEU OU QUI VONT AVOIR LIEU DANS UN LAPS DE TEMPS ASSEZ COURT. AUSSI HOCKEY EXPRESS. COMPTE SUR VOUS POUR LUI FOURNIR DES INFOS, ÉVÈNEMENTS, PETITS ÉCHOS ETC. LES LUI ENVOYER DIRECTEMENT AU

Hockey Express - Jean Danet
3 Rue du Roumois
76130 Mont St Aignan
par internet à Jean Danet

danet.jean@wanadoo.fr
Par Fax : 02 35 71 79 78


COUPE EUROPE MOINS DE 16 ANS FILLES À SIAULIAI (LITUANIE)

Objectif atteint : 5° place et le maintien assuré
Comment jongler avec les dates, les temps de récupération, la nourriture, la durée du séjour, les desiderata de toutes, les finances, la préparation sportive et les résultats en essayant d’effectuer des économies conséquentes et tout en préservant l’essentiel : le maintien dans le Groupe A

Libérez quelques jours dans votre emploi du temps ………… et avec le train et l’autobus ralliez Paris à Siaulai A/R - 8O heures - (en passant par Berlin) afin de disputer le stage franco allemand et la Coupe D’ Europe des Nations. Un peu de folie OUI beaucoup de souvenirs OUI de la fatigue OUI la réussite OUI
BERLIN : Le stage franco allemand qui servit d’ entrée à cette importante compétition fut un excellent test. Quatre rencontres furent jouées et permirent de rôder cette jeune équipe au potentiel intéressant. Même si quatre défaites furent enregistrées, elles permirent d’acquérir de l’expérience, du rythme et surtout de s’étalonner dans le concert international.
SIAULIAI : La Coupe d’ Europe : le plat de résistance fut tout aussi complet, mais l’ enjeu était tout autre : se maintenir dans le groupe A.
En jouant : les Pays Bas, l’ Angleterre et la Pologne en Poule, rien ne semblait facile.
Mais l’ équipe sut faire preuve de beaucoup de volonté, de courage et tenta sa chance.


Après une lourde défaite contre les Pays Bas (conséquence du trajet ?) les jeunes déployèrent un jeu varié, appliqué et très prometteur. Une buteuse nous aurait donné la 2° place …..
(l’ Angleterre fut chanceuse en inscrivant sa seule occasion).
La Pologne fut bien maîtrisée et le résultat conforme à la domination.


En finissant 3° de la Poule, il fallait affronter les Lituaniennes chez elles. Ce fut difficile.

Il restait à affronter la Belgique (encore une fois). Ce fut au mental que la victoire fut acquise, car la fatigue était grande.

Le rêve prenait forme : jouer à nouveau l’ an prochain avec les meilleures équipes européennes.

France / PAYS BAS 0 / 9
France / ANGLETERRE 0 / 1
France / POLOGNE 5 / 1
France / LITUANIE 3 / 0
France / BELGIQUE 3 / 2



CLASSEMENT FINAL
1° Allemagne
2° Pays Bas
3° Angleterre
4° Espagne
5° France
6° Belgique
7° Lituanie
8° Pologne

En conclusion : avec 3 victoires les résultats sont globalement conformes aux attentes.
Il faut souligner la parfaite organisation de la Fédération Lituanienne.
L’ arbitre français : Nicolas JOUET a arbitré la Finale.

Les joueuses : Soizic Guillou, Alicia Minet, Coline Poulenc, Juliette Hevin, Marie Duclercq, Elise Preney, Charlotte Demangel, Frédérique Lecroq, Ines Plocque, Agathe Morizot, Lucie INI, Caroline Pignol, Léa Langreney, Valériane Wozniak, Mélanie Chevallier, Bénédicte Votte
Entraîneur : Christian Barrière et son adjointe Diane Monestié.
Kinésitherapeute : Annie Le Hir.
Manager : Micheline Courjeau.
Micheline COURJEAU


ÉCHOS EN VITESSE

•  Le CASG s’était déplacé en masse à Barcelone, pour encourager l’équipe de France : résultat, les Irlandais en ont pris quatre, débordés par la " furia francese " soutenue par une chorale dirigée par Jean François Boyer, président du Comité Ile de France.
•  Beaucoup de supporters français à Barcelone trés vite conquis par les joueuses et les joueurs français qui se sont battus d’un bout à l’autre des matchs.
•  Très émouvant, quand pour suppléer à une défaillance du haut-parleur au moment de la diffusion de l’hymne français, avant le match contre l’Irlande, tous les joueurs français se sont mis à entonner la Marseillaise et croyez-moi, on les a entendus !
•  A noter qu’à la fin de la réception officielle qui réunissait toutes les délégations présentes, que c’est le Président de la FFH, Yves Renaud, qui a été chargé par tous les autres présidents étrangers d’être leur porte-parole auprès des officiels espagnols. Yves le fit volontiers, mais en français.
•  Allez donc faire un tour sur le site de la fédé belge et vous lirez la teneur des messages d’encouragements envoyés par les hockeyeurs belges à leurs internationaux avant le match contre la France et ses "  mangeurs de grenouille " (sic).
Je ne cache pas que mon horizon est redevenu serein depuis la victoire sur nos voisins belges car depuis Édimbourg, j’avais du mal à respirer. Merci les Bleus !!
•  Louis Gilet qui, avec Alain Renaud forma la meilleure paire d’arbitres internationaux dans le monde du hockey, était venu encourager la France à Barcelone. Content de te revoir Louis.
•  Émilie Bellet du CASG et joueuse de l’équipe de France va changer de club cette saison et d’horizon en allant jouer au prestigieux Campo de Madrid. Ceci, grâce aux échanges facilités par le système Erasmus (échange d’étudiants entre les pays) bien connu dans les facs.
•  Merci à l’Équipe qui a condescendu à consacrer quelques lignes aux résultats obtenus à Barcelone.
•  Édouard nous signale que les entraînements à Nancy ont repris depuis le 26 août au Stade Victor.
•  Helga Ribouleau du HC Valois organise deux journées de hockey en salle (jeunes et seniors) à Senlis, dans deux salles, les 6 et 7 décembre 2003.S’adresser à Helga Ribouleau.
•  Yvetot, club du Comité de Haute Normandie, cher à Hubert Verrier, se propose comme candidat pour l’organisation des Championnats de France cadettes les 17 et 18 janvier 04.A suivre.
•  Vire, club du Comité de Basse Normandie serait candidat pour l’organisation des Championnats de France minimes.

•  Le Challenge Michel Camberlein a eu lieu à Saint Malo les 13 et 14 septembre 2003.

•  Les spécialistes vous en parleront mais la prochaine Coupe d’Europe des Nations ne concernera que
8 nations et aura lieu tous les deux ans. D’ores et déjà nos deux équipes fanions sont qualifiées pour 2005.Cela ne fera que 5 matchs par équipe et la compétition ne durera qu’une semaine Il y aura deux équipes reléguées et deux promues.
•  Leandro Negre est le successeur d’Alain Danet à la tête de la Fédération Européenne de Hockey qui malheureusement ne comprendra aucun représentant français dans les " Ordinary Members " du Bureau Exécutif. Alain Danet s’était retiré et a été nommé Président d’Honneur.
•  Tournoi du Grand Ouest : tournoi en salle organisé pour les — 14 ans, garçons et filles, à Vire, les 6 et 7 décembre 2003.Ce tournoi est organisé en prévision de la préparation des Championnats de France des Régions .Deux salles avec surfaces de jeu de type Taraflex et parquet. S’adresser à Laurent Pottier.
•  Michel Théodon, CTR de la Côte d’Azur, vient de partir en retraite. Avec Hubert Rammaert, Claude Windal et Michel Théodon, c’est la vieille garde qui se retire.
•  Coucou le revoilà : Grégory Maya-Perez, trop pris par ses obligations professionnelles, avait disparu des terrains de hockey. Le revoici à Rouen, où il habite dorénavant.
Adresse internet : gregory.mayaperez@wanadoo.fr
•  La joueuse internationale Sophie Remoué nous fait part de son mariage avec Loïc Raspail le samedi 20 septembre 2003, à Sainte Marie de Belle Beille à Angers. Toutes nos félicitations !
•  Chartres a été retenu pour les éditions 2003 et 2004 du Championnat de France des régions de hockey en salle pour les — 14 ans. Les 27,28,29 décembre pour 2003.
•  Des rumeurs menaçantes planent autour du terrain de hockey du CASG qui serait convoité par les rugbymen du Stade, champions d’Europe. Jean François Boyer compte beaucoup sur le Groupe Lagardère qui, partenaire du CASG omnisports, contrecarrerait l’OPA (inamicale) du Stade Français Rugby. En tout cas, on le lui souhaite de tout cœur.
•  Charles Normand, à partir du 1er octobre sera chargé du développement au sein du Comité Régional des Pays de Loire. Il résidera à Angers.



LE CAMPO MADRID EMPORTE LE 2ème TROPHEE INTERNATIONAL DU RACING

Que des belles équipes à ce Trophée du RCF pour succéder au Polo de Barcelone, vainqueur l’an passé. Jugez plutôt :
Reading Hockey Club, vainqueur des Clubs Champions 2003.
El Club del Campo de Madrid : pour 2003/2004, le seul but du club est de devenir Champion d’Espagne. Avec entre autres comme joueurs vedettes : deux argentins, les fameux Lombi et Almada, Felipe Moreno, Roberto Gomez et Jaime Perez.
Le Lille Métropole HC, que l’on ne présente plus avec ses internationaux.
Le RC France qui espère bien jouer les trouble fête avec Bruno Loussif, Nicolas Monnier et Julien
Boyer.
A noter les débuts du nouvel entraîneur du RCF , Jackie Degroise, entraîneur venu du foot ball, de Trappes plus exactement. L’an passé, il était préparateur physique et cette année, il est devenu entraîneur. Pour lui, il n’y a aucune incompatibilité entre hockey et foot ball. D’ailleurs rappelez vous cet entraîneur de l’équipe de Hollande.,Hans Joristma qui est devenu l’entraîneur d’Utrecht équipe de première division de foot ball, puis l’adjoint de Franck Rikjvers entraineur des Pays Bas..
RC France / Reading HC : 1 / 4 Club del Campo bat Lille HCM w.o.
RC France / Club del Campo 1 / 6 Lille HCM / Reading HC 4 / 1
RC France / Lille HCM 1/5 Club del Campo / Reading HC 3/2
Très grand tournoi, joué dans une excellente ambiance, dans le cadre splendide de La Boulie et sous un soleil radieux. Beaucoup de spectateurs dont Yves Renaud Président de la FFH, Jean Louis Laureau Président de la section hockey du RCF et Xavier de la Courtie Président Général du
Racing Club France.
Hors Festival vu avec grand plaisir la réapparition des Gaulois avec entre autres Claude Cellier, Thierry Martin, B.Van Den Bussche, Alain Soyez, Benjamin Schindler, Stéphane Jaquet et Bruno Delavenne.. Que les autres m’excusent si on ne les cite pas tous .



FESTIVAL MONDIAL DES JEUNES — AMSTELVEEN 2003

Le " World Youth Festival " qui a eu lieu à Amstelveen près d’Amsterdam pendant le Trophée des Champions du 17 au 24 août consistait à regrouper de jeunes animateurs de hockey, a priori les meilleurs du monde…Les cinq continents étaient représentés. Parmi l’Europe, la France avait deux représentants Henri de Fontvieille (RCF) et Clotilde Larrose (SAM). Tous les participants étaient hébergés dans des familles d’accueil afin de découvrir au mieux la culture hollandaise. Chaque élu avait un projet à présenter devant les autres participants et le staff de la FIH. Pendant deux matinées entières, nous écoutions les exposés plus ou moins intéressants, et plus ou moins bien présentés. Une note était attribuée à chaque " Promoter " afin d’établir une liste des six meilleurs participants qui étaient l’Afrique du Sud, Trinité et Tobago, Hong Kong, Malte, l’Angleterre et l’Australie. Une finale superbe, avec un suspens alléchant devant les membres de la FIH, dont Joke Bougon (FRA). Finalement, c’est Carien Roberts pour l’Afrique du Sud qui a gagné. Une fille remarquable, réservée mais très motivée et déterminée. Nous avons d’ailleurs partagé cette semaine ensemble dans la même famille d’accueil, qui elle aussi était géniale.
Nous avons travaillé toute la semaine avec différents " Workshops ", (ateliers) par exemple " Comment organiser un Hockey-Camp ? " avec les frères Bovelander (Floris-Jan : 241 sélections - 215 buts, actuellement coach adjoint de l’équipe de Hollande Hommes).
A l’occasion de cette semaine pour le développement du Hockey dans le monde, nous avons eu la possibilité de regarder au moins 75 % des matchs du Champions Trophy qui avait lieu en même temps, et certains matchs du tournoi féminin. Le début de la compétition n’était pas très envoûtant mais de magnifiques matchs comme un Pakistan-Inde (4-7) ou un Hollande-Australie furent mémorables. On se croyait dans un stade de foot. Surtout pour le premier Pakistan-Inde, les tensions étaient oubliées entre les deux nations, ce n’était que du sport, avec une ambiance de folie : drapeaux, musique, chants… tout était présent pour que la fête soit belle. Tout ça pour dire qu’ aux Pays-Bas on s’imaginait être sur une autre planète. Les gens sont chaleureux, des rigolos, sportifs, intéressants et intéressés. Bref, ils souhaitent que tu ne manques de rien. Ça semble idyllique, mais c’est ce que j’ai vécu pendant une semaine… Un staff de la FIH performant, des familles d’accueil adorables, un contexte et complexe sportif de professionnel, des participants intéressants venant du monde entier, je ne vois pas de quoi je dois me plaindre !! J’ai même eu l’occasion de visiter Amsterdam et ses canaux, de rencontrer Yves Renaud et sa femme, Etienne Glichitch, Alain Renaud, Joke Bougon,, Jean-Pierre Bailleul, Jean Danet, Gilles Thomas… Bref, les Français étaient bien présents, bien que l’équipe de France n’était pas là. En obtenant un passe VIP, j’ai pu discuter avec Els Van Breda Vriesman (Présidente de la FIH), et d’autres membres.
J’ai vécu une expérience inoubliable (je n’exagère pas), rencontré des cultures différentes du monde, des opinions et projets divers sur le Hockey, et fais la connaissance de très bons amis.
Ainsi, je ne saurais comment remercier Muriel Langle de m’avoir fortement conseillé de me présenter pour le diplôme national de Jeune Animateur de la FIH permettant de partir à Amsterdam, également Jean Danet et Jean Pierre Bailleul .
Je ne compte pas attendre que le temps passe mais partager, autant que cela soit possible mon expérience. J’ai plusieurs idées à bien définir afin que le message soit transmis et bien sûr qu’il y ait des retombées au niveau des jeunes.

Affaire à suivre…
Clotilde Larrose



BARCELONE EN VITESSE

Au total 24 équipes et 432 joueurs et joueuses.
50 arbitres et " Technical Officials " 84 matchs. 400 balles utilisées.
260 volontaires bénévoles. Stade de 7.000 places
Présence quotidienne de la télévision espagnole. 140 journalistes accrédités.
50.000 litres d’eau minérale et 25.000 bottles of Coca cola
deux terrains impeccables, du dernier cri .
+ 1 restaurant, des buvettes
Voilà ce qu’il vous faut au minimum si vous comptez organiser une Coupe d’Europe . Sachez que la prochaine ne durera que huit jours au lieu de quinze d’où des économies appréciables. Quant au coût d’une telle manifestation, c’est " secret défense " et si jamais un jour on le sait, on vous le fera savoir.



LISTE DES STAGIAIRES AU PÔLE CHATENAY 2003/2004

Jean Wilfried Aure,Aymeric Bergamo, Clement Coty,Pierre Duffault, Marc Fresneau, Willy Hoareau, Samuel Joabsing;Ludwig Lancesseur, Maxence Larget, Matthieu Roult, François Scheefer.


LISTE DES STAGIAIRES WATTIGNIES 2003/2004

Gwenaelle Dutel, Marie Léveque, Marie Sabourin, Sandrine Guidon,Ophélie Richard, Athena Richard, Alicia Minet,Louise Lebaindre, Floriane Fouquet, Céline Oréfice, Coline Raverdy, Tatiana Lapierre, Mélanie Chevalier



COMMISSION D’ ARBITRAGE DE LA F.I.H. SYNTHÈSE DES TRAVAUX

Les possibilités d’accession aux différents niveaux d’arbitre international ont été clarifiées. Aucune rencontre, même entre nations (France/Belgique par exemple) ne peut être prise en compte pour accéder au grade d’arbitre international, si elle n’est pas supervisée par une personne mandatée par la FIH.
Tous les arbitres qui officieront dans des tournois dont la durée sera supérieure à 5 jours devront subir des tests physiques. S’ils ne satisfont pas aux critères minimums, ils pourront être renvoyés chez eux, aux frais de leur Fédération.
La F.I.H. a envisagé de déclarer l’année 2005, année de l’arbitre. Un groupe de travail a été mis en place sur ce thème.
Alain Renaud
(Membre du Hockey Rules Board)



CHANGEMENT DE CROSSE

" Que ce soit au hockey en salle ou au hockey sur gazon, il est de nouveau formellement interdit de changer de crosse, entre le moment où un pc est sifflé par l’arbitre et la fin de cette phase de jeu. "
Cette disposition est applicable en Championnat de France, dés la première journée, c’est à dire le 28 septembre 03. 



RÈGLES DU HOCKEY EN SALLE

Les modifications aux règles du hockey en salle sont applicables lors de toutes les rencontres du Championnat de France en salle à partir du 01/12/03.
Un nouveau livre des règles du jeu paraîtra dés le début de l’année 2004.
D’une façon générale, le Hockey Rules Board essaie de calquer les règles en salle sur celles du gazon.
Changement de joueur :le changement de joueur peut maintenant être effectué à tout moment, sauf entre le coup de sifflet indiquant un penalty corner et la fin de celui ci.
Bully : lors du déroulement d’un bully, les crosses des joueurs ne doivent plus se toucher qu’une seule fois.
Fin d’un penalty corner : un penalty corner est maintenant terminé si :
un but est marqué
un attaquant est sanctionné d’un coup franc par l’arbitre
la balle s’éloigne de plus de trois mètres de la ligne de cercle
la balle sort du cercle une seconde fois
la balle franchit la ligne de fond sans qu’un autre pc soit accordé
un penalty stroke est accordé
Arrêt sur la ligne : les défenseurs sont maintenant autorisés, comme au hockey sur gazon, à stopper la balle, pour l’empêcher d’entrer dans le but, avec leur crosse au dessus de l’épaule.
Penalty corner : comme au hockey sur gazon, il n’est plus nécessaire que la balle soit stoppée avant de tenter un but.
Penalty stroke : il est maintenant clairement défini que si un gardien arrête un stroke en ayant quitté la ligne ou décollé l’un de ses pieds avant que la balle n’ait été jouée, le stroke doit être rejoué. Toutes les autres fautes commises par le gardien, empêchant qu’un but ne soit marqué doivent être sanctionnées par un but de pénalité.
Règles expérimentales : les arbitres sont autorisés à prendre toutes les décisions partout sur le terrain. Ceci signifie qu’un arbitre peut siffler dans les deux cercles en faveur de l’attaque et de la défense.
Alain Renaud


18 FILLES EN OR

Qui l’eut cru ? Dans l’anonymat le plus complet, l’équipe de France Filles moins de 21 ans est allée décrocher début août à PRAGUE le titre de Champion d’Europe du groupe B et accéder par-là même au groupe A pour 2004.
Souvenez vous, cette équipe était rentrée précipitamment l’an dernier de BUDEJOVICE après avoir disputé un seul match (victoire 2 à 0 face à l’Italie) , du fait des graves inondations en République TCHEQUE. La F.E.H. ayant purement et simplement annulé la compétition pour la reporter à cette année.
Oui qui l’eut cru ? Notre équipe était amputée de trois titulaires de 2002, appelées en France A pour préparer BARCELONE : Marie-Céline LAMAS , Perrine BRETIGNY, Emilie BELLET. D’autre part Marion REHBY et Adèle CLIN présentes l’an dernier atteintes par la limite d’âge !) ne pouvaient pas être des nôtres.
Qui l’eut cru après avoir vu notre équipe débuter sa préparation fin juin à WATTIGNIES face à l’équipe B allemande moins de 18 ans lors de deux confrontations prévues dans le cadre du stage franco-allemand - défaites 0 - 8 et 2 -7 !!!
Avec Carole, il a fallu se retrousser les manches pour construire un collectif digne de ce nom .
Une seconde place à la CELTIC CUP, lors du second regroupement du collectif nous rassure
quant à la motivation de toutes : défaite 4 à 0 face à l’Écosse (qui a terminé à la quatrième place du groupe A en 2002) et deux victoires (4 à 2 face à l’Irlande et 3 à 0 face au Pays de Galles)
En arrivant à PRAGUE, une rencontre amicale face à l’équipe tchèque, se solde par un match nul 2 à 2 guère rassurant alors que l’an dernier nous avions largement dominé cette équipe lors de deux matchs amicaux !
La compétition débute face à l’Italie ( en très gros progrès), menée 0 à 2 notre équipe ne montre son vrai visage que lors des vingt dernières minutes qui nous permettent de revenir à 2 à 1, une ultime occasion d’égaliser est gâchée dans les cinq dernières secondes !!
Si nous voulons atteindre notre objectif ambitieux (une place en finale) nous n’avons plus droit à l’erreur. L’Autriche est laminée 6 à 1, Le Pays de Galles est dominé 3 à 1 - sans doute la plus belle rencontre de cette compétition.
Ce parcours nous permet de décrocher la seconde place de la poule derrière l’Italie mais devant les Galloises et les Autrichiennes.
En demi-finale nous devons rencontrer la Russie, impressionnante lors de son premier match de poule face à l’Irlande.
Menée rapidement 2 à 0 sur deux grosses bourdes, la finale semble s’éloigner mais les filles
serrent les coudes et font preuve de beaucoup de combativité pour revenir au score grâce à deux buts de Gwénaëlle. A cinq minutes de la fin de la rencontre, nous obtenons un pénalty, Gwénaëlle ne tremble pas et nous propulse en finale et dans le groupe A !
La finale programmée à 16H sous un soleil de plomb (qui nous a accompagné d’ailleurs toute la semaine) nous oppose à l’Irlande qui a éliminé l’Italie, très déçue, 1 à 0.
Les Irlandaises ouvrent le score rapidement, nous sommes dominées mais lorsqu’on se qualifie pour une finale il faut finir le travail, discours que nous avons tenu aux filles ! Logiquement nous égalisons en seconde période par Céline. Il faut jouer les prolongations avec le but en or.
Rien ne change, il faudra jouer le titre aux strokes. Avec Emilie dans les buts on était sûr de
l’issue de cette loterie : Emilie arrête les trois premiers strokes.. on ne termine pas la série !La France est Championne  du groupe B !!! Qui l’eût cru ? Avec Carole nous avions remporté ce titre en 1998 !
Gwénaelle Dutel termine meilleure buteuse de la compétition, elle aurait d’ailleurs mérité le titre de meilleure joueuse du tournoi, titre attribué à l’avant gauche russe qui nous avait impressionnés lors du premier match.
Avec Carole nous avons du bâtir un collectif en mettant à des postes clefs de jeunes joueuses,
en plaçant des filles à des postes inhabituels pour elles, le pari était difficile, seulement deux joueuses, Géraldine et Emilie, quitteront ce collectif à l’issue de cette année. De longues séances de " tableau noir " (faites sur le logiciel Xsimul) ont été nécessaires mais le résultat est là : bravo à toutes les filles pour l’excellente ambiance qui a régné dans le groupe cet été et qui plus est a eu la chance de poser avec Sophie Marceau, en vacances à Prague, pour une photo souvenir inoubliable et assister à un mini concert de Johnny Halliday, Lara Fabian, Céline Dion de passage à l’Hôtel Slavia !!!
Le groupe Champion d’Europe :Emilie Wiart, Béatrice Lacroix, Alves Karine, Begue Émilie, Berly Philippine, Bonenfant Géraldine, Commenges Judith, Devulder Estelle, Gazan Marie, Lamas Sidonie, Sabourin Marie, Orefice Céline, Dutel Gwénaëlle, Leclerc Aude, Leboucher Lucie, Richard Ophélie, , Rogeau Noémie,
Encadrement: Carole Teffri entraîneur, Raymond Adamczyk, adjoint
Kinésithérapeute : Guy René Belloc
Et merci à Christiane Adamczyk, venue en touriste mais propulsée pour tenir le rôle de manager !!!
Classement final :
1. France (accède au groupe A) 5. Pays de Galles
2. Irlande (accède au groupe A) 6. Suisse
3. Italie 7. République Tchèque
4. Russie 8. Autriche (relégué en groupe C)
En 2004, la France jouera donc dans le groupe A et évoluera dans la poule B avec : l’Angleterre, l’Allemagne et la Biélorussie. L’autre poule regroupera la Hollande, l’Ecosse,
l’Espagne et l’Irlande ! Il faudra s’accrocher et surtout se préparer sérieusement car on parle d’une éventuelle candidature de la France pour accueillir cet été 2004 , peut-être sortira-t-on alors de l’anonymat, on peut y croire car qui l’eut cru ?
Raymond Adamczyk

 


BARCELONE : COUPE D’EUROPE DES NATIONS HOMMES VUE PAR LES KINES

607 actes pour 304 traitements

soins mass med mass récup mobilisation etirement contention physio med physio récup cryo ortèse TOTAL
65 83 63 37 65 58 45 101 90 0 607
10,71 13,67 10,38 6,10 10,71 9,56 7,41 16,64 14,83 0,00 100,00

récup contusion contractures lésions muscu tendinite rachialgie entorse rupture divers TOTAL
114 11 8 32 43 50 14 0 32 304
37,50 3,62 2,63 10,53 14,14 16,45 4,61 0,00 10,53 100,00

Première constatation : moins de blessés qu’à Padoue
  Barcelone 2003 Padoue 1999
Tendinites 10.58% 30.8%
Lésions musculaires 10.53% 23.10%
Rachialgies 16.45% 25.6%
A noter seulement 6.25% d’atteintes lombaires, alors qu’à Padoue les lombalgies représentaient la totalité des atteintes.
Pas de traumatismes importants, seulement trois petites entorses et un nez suturé

Conclusions 
Une préparation physique plus adaptée a contribué à une meilleure forme des joueurs. Il faut noter une forte diminution des problèmes sacro lombaires, et l’apparition de dorsalgies. Dans l’avenir, il faudra réfléchir sur un programme de musculation du rachis dorsal associé à un travail spécifique d’étirement de la ceinture scapulaire.
J’ai remarqué une forte apparition de douleurs musculo tendineuses vers le cinquième jour sans doute dues au travail intensif produit en fin de préparation.
Ces petites lésions ont été rapidement enrayées grâce à nos nouveaux appareils de cryothérapie qui sans aucun doute ont contribué à une reprise plus rapide sur le terrain.
•  Éradication rapide des problèmes musculo tendineux •  Frédéric à pu tenir sa place sur le terrain malgré sa petite entorse •  Diminution importante des hématomes post traumatiques 
Yves LELIEVRE
Kinésithérapeute Fédéral FFH


BARCELONE VUE PAR TECHNICIEN (R.A.)


Nous avons pu assister à une superbe compétition, installations magnifiques, belle organisation vue de l’extérieur (dommage de ne pas avoir prévu de couvrir les tribunes
car il a fait très chaud), une belle ambiance……quand l’Espagne jouait.
Des émotions :
Un super match de poule chez les hommes entre l’Espagne et l’Allemagne (sans doute le plus beau match de la compétition)
Une demi — finale féminine de très haut niveau entre l’Espagne et l’Angleterre
Le succès de nos garçons contre l’Écosse après les strokes pour jouer la 5ème place
Les larmes de Sophie après son dernier match international contre l’Écosse
La supériorité incontestable de la Hollande chez les femmes (victoire 5 à 0 en finale face à l’Espagne)
La colonie orange impressionnante des supporters hollandais.
Les sifflets espagnols lors de la série de strokes lors de la finale Allemagne — Espagne
Le culot des Allemands qui à l’issue de la 1ère série de strokes ont fait tirer pour la série éliminatoire le seul joueur qui avait manqué son stroke dans la 1ère série !
Le couac de la Hollande (seulement 4ème) après une superbe démonstration au Trophée des Champions.
La crosse magique de Fred pour les petit-corners.
Quant à nos équipes, les garçons méritent leur 5ème place mais la bande des 4 a de la marge. Les filles ont assuré leur place pour la prochaine Coupe d’Europe A , c’est essentiel mais il faudra trouver rapidement une ligne d’attaque, ce qui a cruellement manqué à cette équipe (vue de l’extérieur).

ÉCHOS DE LA F.I .H.


- TK a été retenu comme le fournisseur officiel des équipements pour les officiels de la FIH
- Les oreillettes permettant la communication direcye entre joueurs et coach sont désormais interdites.
- Les arbitres pourront quant à eux, être équipés de système communication radio. L’arbitre video est à l’étude !!
- Démenti sur le transfert des bureaux FIH à Lausanne !



LA CSN COMMUNIQUE

Le Président de la CSN, Olivier Moreau, fait savoir qu’une réunion est ouverte à tous les clubs participants aux Championnats Gazon 1A et 1B Hommes et Dames :
LE SAMEDI 4 OCTOBRE 2003,A 10 HEURES,
AU STADE FRANÇAIS, SALLE GEO ANDRE.
Cette réunion doit être avant tout une réunion d’échanges où vous pourrez donner vos commentaires sur les nouvelles dispositions prises par le Comité Directeur ces dernières semaines. S’adresser à la FFH pour tout renseignement


LA RECORDWOMAN DES SÉLECTIONS : SOPHIE LLOBET

Hockey Express y reviendra plus longuement, mais il faut que vous sachiez que Sophie vient de mettre un terme à sa carrière internationale sur gazon. Quelques chiffres : elle a débuté en 1983, à Kuala Lumpur contre Singapour en Coupe Intercontinentale. Le score ? 2/2.
Jusqu’au dernier match de l’équipe de France à Barcelone en septembre 2003, cela fait 187 sélections uniquement sur gazon.( + 25 en salle pour les pointilleux ).
A noter qu’après avoir débuté à Antibes, puis un bref passage au RCF, et un très long passage au Stade Français Sophie est retournée l’an passé dans le club de ses débuts.. Belle boucle .
Qui jouait avec elle, petite débutante venant d’Antibes ? : Sophie Etchepare, Véronique Desmasures, Clémence Daurel, Blandine Delavenne, Claire Loiset, Brigitte Thual, Nathalie Stefani, Maryline Hatte, Claire Stéfani, Valérie Descamps, Sandrine Daurel et Anne Bénédicte Busschaert.
Encore bravo et à bientôt car Sophie n’a pas dit son dernier mot pour le championnat de France gazon et salle avec l’ASF Antibes .



VALENCIENNES CHAMPIONNAT DE FRANCE JUNIOR
 
Le championnat de France Junior s’est déroulé à une date inhabituelle, c’est à dire avant le début de la saison, à Wattignies.
Les 1/2 finales:
- Valenciennes bat Polo Marcq 2-0 : Valenciennes au complet fait forte impression tant sur le plan technique que sur le plan physique.
- Saint Germain bat Wattignies 2 à 1 : Wattignies mène 1-0 au bout de 20 minutes de jeu et se fait rejoindre puis dépasser en fin de 1° mi-temps par la vivacité du jeu des San Germanois. Les frères Genestet ont été impressionnants de réalisme et d'efficacité
grâce à leur forte présence dans l'animation offensive. Les Jaunes et Noirs se ruent à l'attaque toute la seconde mi-temps, acculent Saint Germain dans ses 22, obtiennent moult corners et occasions réelles de but sans jamais réussir à transformer. Un grand match de hockey (modestie mise à part) de la part de 2 équipes portées sur l'offensive et qui ont offert un spectacle de qualité aux spectateurs (plus de 200) composés des équipes participant au Festival, et des supporters locaux et des 4 arbitres belges surpris d'un tel niveau de jeu!
Match pour la 3° place Polo-Wattignies: belle empoignade des deux équipes de la Métropole lilloise qui voit Wattignies mener au score, se faire rattraper puis prendre l'avantage sur un magistral pc de Guillaume Cusnieux. Prolongation et c'est la victoire sur ce but en or.
Encore un bon match de hockey en ce début de saison.
Finale: en présence de Yves Renaud à qui les équipes ont été présentées avant le match
Valenciennes commence fort en monopolisant la balle et c'est petit à petit que Saint Germain reprend la main. But logique de Valenciennes sur action puis second but refusé après consultation des deux arbitres. Saint Germain refait surface en seconde mi-temps, égalise et pousse Valenciennes dans son en-but . Prolongations équilibrées avec encore beaucoup de jeu et de beaux gestes techniques des 22 acteurs. Il a fallu, alors , en venir aux strokes: 4-4 après la première série ; puis seconde série : premier stroke raté pour Saint Germain et réussi pour Valenciennes
.
Résultat final : 5 / 4 pour Valenciennes
- Remise des Coupes par Yves RENAUD, Président de la FFH, F COQUANT SG de la FFH et
Yves GRANIER Président du Comité Départemental Hockey sur gazon.
- A noter l'excellent arbitrage de: Xavier Fenaert, Gaétan Duval, Marc Richard, Stéphane Canonge
- Le tournoi de Wattignies s'appelle Festival (dans lequel était intégré les 4 matchs Juniors) car il s'agit d'une formule à la carte permettant aux clubs de préparer leur début de saison dans les meilleures conditions. - Les Clubs: Wattignies, Lille HC, Rouen, CASG, Amiens, Cambrai et Valenciennes
- Les arbitres : 2 Francais: Gaetan Duval et Nicolas Jouet et 4 Belges niveau N1A et B.
- Bonne tenue des équipes au cours des 12 matches et excellent climat sportif pendant ce week-end qui a commencé dès le vendredi 12 en nocturne
- Animation Jeunes sur le 2° mini terrain synthétique dont c'était l'inauguration en présence des élus de la Mairie de Wattignies
- le Festival 2003 fût un excellent millésime
Yves GRANIER




LA COUPE D’EUROPE VUE PAR P. POULENC ENTRAÎNEUR DE L’ÉQUIPE FÉMININE

Huit des douze nations qualifiées à cette sixième Coupe d’Europe avaient participé à la dernière Coupe du Monde qui s’était déroulée à Perth en Australie en d "décembre 2002.
La Hollande, vice-championne du monde est championne d’Europe pour la cinquième fois. Cette nation a largement dominé la compétition en marquant cinquante buts en sept matchs, soit une moyenne de sept buts par match. Exceptée sa victoire deux buts à un contre l’Espagne en match de poule, elle a gagné tous ses autres matchs par au moins quatre buts d ‘écart (cinq à un c/ l’Allemagne en demi finale et 5/0 c/l’Espagne en finale.
L’Espagne, huitième à Perth, accède pour la seconde fois de son histoire au stade d’une finale européenne, victoire aux penalties, en réussissant à battre l’Angleterre à l’issue d’un match d’une rare intensité.
L’Allemagne, habituée aux places d’honneur (seconde en 1991 et 1999, troisième en 1984 et 1995) termine à la troisième place grâce à une victoire sur l’Angleterre sérieusement ébranlée après sa défaite contre l’Espagne.
L’Ukraine confirme son statut de nation émergente en terminant à la cinquième place pour sa seconde participation à la Coupe d’Europe des Nations.( septième en 1999 à Cologne).
Derrière l’Irlande (sixième) et l’Écosse (septième), la France se classe à la huitième place, deuxième meilleur résultat de son histoire européenne. C’est un bon résultat par rapport aux places précédentes et dans la mesure où nous avons été les derniers à se qualifier sur une série de tests en septembre 2002 à Terrassa. Ce résultat est d’autant plus important qu’il nous permet de rester dans l’élite européenne puisque seules les huit premières équipes sont qualifiées pour 2005.
L’Azerbaïdjan, battue par la France termine pour sa première participation à une Coupe d’Europe à la neuvième place, ce qui est honorable.
La Russie, termine à la dixième place ; c’est son plus mauvais résultat. Cette équipe, était en fin de cycle à Perth (moyenne d’âge 29,33). Elle a incorporé de jeunes joueuses tout en gardant ses cadres les plus expérimentés, dont les sœurs Chegurdaeva mais elle n’a pas pu maintenir le niveau de jeu qui était le sien depuis une vingtaine d’années.
L’Italie qui avait battu la France à Dublin, termine à la onzième place devant le Pays de Galles dont la dernière participation, en Coupe d’Europe remontait à 1991.
Pascal Poulenc
Entraîneur national



COMPTE RENDU BARCELONE 2003 : PAR LA CAPITAINE MURIEL LAZENNEC

Championnat d’Europe 2003 à 12 nations, jumelé avec les garçons.
Qualification pour cette compétition délicate, puisqu’il a fallu disputer des matchs de barrage contre la Belgique en septembre 2002.
Un programme de match favorable puisque nous commençons par 2 matchs de très haut niveau contre la Hollande et contra l'Espagne. Des matchs qui nous permettent de bien rentrer dans la compétition. Une première victoire contre l'Azerbaïdjan, suivi d'une défaite malencontreuse contre l'Écosse (2-0) et en fin une 2ème victoire contre la Russie (2-0). Victoire qui nous permet de jouer les places de 5 à 8 et synonyme de qualification directe pour les prochains championnats d’Europe en 2005 à 8 nations
En résumé, c’est un super résultat, car l’équipe de France a rarement joué les place des 5 à 8.
Résultat miraculeux, compte tenu de la préparation (tout juste 10 matchs contre 70 matchs pour l’Angleterre) et sans parler des conditions logistiques lors de cette préparation.
Ce bon résultat est dû grâce à un staff médical et technique compétent et disponible, à une équipe dotée d’un grand potentiel, et qui a su se serrer les coudes dans la difficulté. Sans oublier la rigueur, la concentration, la récupération et les moments de détente autour des spécialités " Franchies " apportées par chaque membre du groupe.
Un petit mot pour Isabelle Bossart sélectionnée mais qui pour des contraintes professionnelles a du rester en France 4 jours avant le départ.
Et bien sûr, nous avons vécu un moment important lors du dernier match, puisque Sophie Llobet disputait son 187ème et dernier match sur gazon en équipe de France.
Enfin, nous profitons de ce message pour remercier les supporters internautes et tous les supporters qui ont pu se déplacer pour soutenir le groupe France… et bien entendu l’équipe de France masculine….Désormais, nous attendons toutes le programme de la préparation pour les prochains championnats d’Europe de 2005…
Muriel Lazennec



RENCONTRE FRANCO-ALLEMANDE

Depuis l’été 2000 à Vittel, le Comité National et Sportif Français, la Fondation Sport Santé et l’Office Franco-Allemand pour la Jeunesse (OFAJ) organisent en collaboration avec la Deutsche Sportjugend des regroupements franco-allemand d’athlètes de haut niveau sur le thème du dopage. Activités sportives et réflexions autour du dopage et de la santé ont lieu, encadrées par des champions tels que Daniel Constantini et l’équipe de France de Handball à l’époque en préparation pour Sydney mais également des professionnels comme Patrick Magaloff. Bref, un séjour très enrichissant auquel j’ai eu la chance de représenter la FFH au cours de ce premier regroupement, il y a trois ans. Il m’a permis de découvrir le fonctionnement d’autres fédérations, de futurs champions et de faire partager ma passion pour le hockey. Le CNOSF m’a de nouveau invité à participer au même type de regroupement à Inzell (Allemagne) l’année suivante et ce fut encore une très belle semaine… Cet été, les anciens participants français et allemands les plus dynamiques et quelques nouveaux comme Rémy Dubuc (Lambersart) ont eu la chance, à l’occasion du 70éme anniversaire du Traité de l’Elysée signé en 1963 par le chancelier Adenauer et le général De Gaulle, d’être une fois de plus ensemble pour réfléchir sur le thème cette fois-ci " de la vie d’un sportif de haut niveau " à Albertville. C’est notamment Patrice Martin, grand champion de ski nautique et actuellement responsable du suivi des sportifs du Pays de la Loire par le Ministère des sports, qui nous a le plus intéressé. Un homme modeste, sympa et en plus qui connaît le hockey !!
Finalement j’ai la chance d’être en quelques sortes l’aînée de ces regroupements franco-allemands car je suis pour le moment la seule ayant participée à 3 des 4 " séminaires ". Par ailleurs, pour ceux qui ne connaissent pas vraiment la culture et la langue allemande c’est une bonne occasion de les découvrir et bien sûr d’oublier tous les stéréotypes idiomatiques liés à l’Allemagne…
Clotilde Larrose


Pour obtenir d'autres informations 
visitez le site de la  Fédération  Française de Hockey
 

   Une remarque,
une erreur (ou plusieurs...),
écrivez-nous